Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Conseils

AVANT DE PASSER AUX COLORATIONS VEGETALES

Réfléchissez bien avant de vous lancer car il est parfois difficile de faire machine arrière.

Le henné est tenace et vous garderez longtemps des reflets cuivrés.

De même, l'indigo, sur cheveux "normaux", se fixe assez vite et il peut être difficile de s'en débarrasser.

On ne peut pas éclaircir des cheveux avec la coloration végétale: aussi, il faut prendre en compte la couleur de vos racines et comprendre que vous ne pourrez pas avoir une teinte plus claire que celle-ci. On peut toutefois apporter des reflets qui peuvent donner l'illusion d'une couleur un peu plus claire.

Le choix de couleur reste assez limité:

- sur cheveux blancs: blond beige, blond très clair, blond vénitien, cuivré, roux, acajou, violet, bleu, marron foncé, brun, noir. Le châtain clair est difficile à obtenir mais certaines personnes y parviennent et vous trouvez quelques recettes et témoignages en fouillant dans le site.

- sur les cheveux colorés, tout dépend de la couleur, bien-sûr. On peut soit apporter des reflets et donner l'illusion d'une couleur moins foncée soit foncer.

On me demande parfois s'il faut "détoxiner" les cheveux avant de passer aux colorations végétales. En effet, de nombreux salons de coiffure et marques conseillent de "détoxiner" les cheveux colorés chimiquement avant de passer aux colorations végétales. C'est pourtant rarement nécessaire. Vous trouverez par exemple le témoignage de cristina qui est passé d'une chevelure blonde décoloré à du châtain sans "détoxiner" ses cheveux mais en faisant simplement une précoloration au henné avant de faire le mélange final.

Le seul cas où cela peut être indispensable est sur des cheveux décolorés en blond ou châtain clair qu'on voudrait colorer aussi en blond car pour cela, on utilise souvent le cassia (henné neutre) qui peut colorer des cheveux décolorés en vert. Dans ce cas,  on peut facilement préparer un masque maison avec de l'argile concassée ou toute prête et de l'eau. Il existe plusieurs sortes d'argile. La verte est recommandée pour les cheveux gras, la rose pour les cheveux secs... Vous pourrez vous en procurer dans les pharmacies.

Pour les autres couleurs, je vous conseille de faire un henné naturel qui nettoiera vos cheveux et donnera une bonne base pour la future couleur. Il faut utiliser du henné naturel, celui qui colore les cheveux blancs en roux. Cette couleur ne sera que provisoire et sera recouverte par la couleur finale. Si la couleur finale recherchée est un châtain clair, vous pouvez mélanger du henné naturel et du henné neutre pour obtenir un roux moins prononcé.

Une fois ce henné rincé, soit vous attendez quelques jours si la couleur obtenue ne vous dérange pas trop, soit vous appliquez dans la foulée un mélange pour colorer vos cheveux (se reporter à la page 3 pour des idées de recettes).

 

QUELLE QUANTITE DE POUDRE?

Il faut compter (pour tout recouvrir comme si on mettait de la crème sur un gâteau):

- 100 g pour des cheveux courts

- 200 g pour des cheveux aux épaules

- 300 g pour des cheveux dans le dos

- 75g si on ne fait que les racines

 

COMMENT PREPARER LES POUDRES ...

Henné naturel :

  • "à l'eau"
On prépare le henné avec de l'eau bien chaude, du thé ou une infusion de plantes (sauge, camomille, hibiscus, campêche, garance,  lavande…). Pour apporter un peu plus d’hydratation, le henné ayant parfois tendance à sécher les cheveux, on peut commencer par ajouter un yaourt avant de mettre le reste de liquide. On dit souvent qu’il faut 400 ml d’eau pour 100 g mais le mieux est d’ajouter l’eau ou l’infusion au pif, jusqu’à la consistance qu’on aime. En ce qui me concerne, je la prépare en crème genre crème au citron. On mélange avec une cuillère en bois (ou plastique). Pour une couleur plus rouge, il faut le réchauffer et le maintenir au chaud pendant l'application. Vous pouvez ajouter une cs d’huile ou quelques gouttes d’huiles essentielles de lavande ou de tea-tree qui préviennent les démangeaisons et ont une influence positive sur la couleur.
  • avec acide
Ce mode de préparation est recommandée par le site américain hennaforhair.  Il consiste à préparer henné la veille avec  du  jus de citron, du vinaigre, du jus d'orange ou de raisin. Ce qui est bizarre, c'est que tous les tests que j'ai fait montrent une couleur fade avec ce mode de préparation. Par contre, l'ajout de jus de citron juste avant la pose permet d'avoir une couleur qui fonce un peu plus que sans dans les heures suivant la pose.
  • congélation
Certaines congèlent leur henné ce qui permettrait d'obtenir des tons encore plus rouges. Elles le décongèlent doucement dans un bain d’eau chaude avant de l'utiliser.

 

 

 

Henné neutre (cassia) : Si l'on souhaite essayer de teindre des cheveux blancs en blond clair ou apporter des reflets dorés à des cheveux blonds, il faut le préparer 12 h à l'avance avec du jus de citron et le laisser poser 3h (Cela ne marche pas toujours). Pour un simple soin, il se prépare juste avant l'application avec de l'eau tiède et on le laisse poser au moins 1h. Attention, le cassia peut colorer les cheveux blancs en jaune même sans l'avoir préparé la veille avec du jus de citron!

Indigo / Katam : Ils se préparent au dernier moment avec de l'eau chaude. On peut mettre du café, du thé ou des infusions à la place de l'eau. L'utilisation d'une infusion bicarbonatée de campêche permet d'obtenir une couleur plus foncée avec des reflets acajous. On peut aussi obtenir un meilleur résultat en mettant 4/5 d'indigo ou de katam et 1/5 de sidr.
A priori, l'indigo et le katam se développent moins bien en milieu acide. Pourtant, le yaourt ne gène pas la prise du katam alors qu'il est légèrement acide (ph entre 4 et 5).
Dans mes tests, la couleur obtenue est plus foncée avec un long temps de pause et avec un très long temps de pause, j'obtiens souvent des reflets violines.

Amla: Pour un simple soin, mélanger la poudre avec de l'eau chaude de façon à obtenir une pâte. Laisser reposer  5 à 15 minutes. Appliquer en racine puis sur toute la longueur, masser et laisser poser de 5 minutes à une heure sous un film plastique. Certains gardent leur masque toute la nuit. On peut utiliser de cette façon un mélange de poudres (amla, brahmi, sidr, shikakaï, ...) Si vous trouvez que ce masque assèche vos cheveux, vous pouvez ajouter de l'huile dans la pâte ou bien mettre de l'huile sur les longueurs avant d'appliquer le masque.Si l'on souhaite mélanger l’amla à du henné, il faut compter 10 à 15 g d’amla pour 100 g de henné.

Autres poudres colorantes : Elles se préparent au dernier moment avec de l'eau chaude. Ces poudres, utilisées majoritairement, donnent des mélanges très granuleux. Dans ce cas, une cuillère à soupe d'agar-agar ajoutée avant le liquide donnera une "crème" facile à appliquer. Bois de campêche, orcanette et garance peuvent également être utilisées en infusion, pour mouiller et colorer le henné. Certaines poudres donnent des résultats tout-à-fait différents quand on leur ajoute du bicarbonate: se reporter aux fiches de chaque produit pour savoir s'il est utile d'ajouter du bicarbonate en fonction de l'effet recherché.

Poudres pour les lavages et les masques: reportez-vous aux conseils de la page Lavage, entretien et masques...

 

 

AVANT L'APPLICATION...

Le henné peut s'appliquer sur des cheveux gras et sales sans problèmes. Par contre, les mélanges contenant de l'indigo ou du katam doivent être appliqués sur cheveux non graissés car le gras gêne la prise. On peut appliquer son mélange sur cheveux secs ou mouillés, ça dépend des goûts. L'application sur cheveux secs permet de mieux repérer et cibler les cheveux blancs (ou roux) mais on obtient parfois une couleur plus foncée sur cheveux humides. A chacun(e) de tester ce qui lui convient le mieux. . En cas de tempes récalcitrantes, il vaut mieux faire un shampoing pour bien dégraisser racines et visages. La crème ou les huiles appliquées sur le visage dans la journée peut aussi remonter sur le pourtours du visage et gêner la prise. On peut aussi faire un simple lavage avec de l'eau bicarbonatée avant de poser le mélange.

 

POSE DU MELANGE

Le henné pur peut s'appliquer soit raie par raie (dans ce cas, il faut prévoir une grosse quantité de poudres) soit en massant. Le henné prend très facilement.

Par contre, si l'on fait une coloration contenant de l'indigo ou du katam dans le but de couvrir des cheveux blancs, il vaut mieux procéder au pinceau raie par raie. Si l'on veut tout colorer, aucun cheveu ne doit dépasser. Il faut mettre la dose.

  • A la fin, emballer les cheveux avec du film plastique puis du tissu (un vieux traversin, c'est le top!). On conseille souvent de laisser l'indigo à l'air libre mais je n'ai pas remarqué de différence en le faisant et je trouve que la couleur prend mieux sur les cheveux blancs quand elle est bien plaquée par le plastique. Les personnes sensibles et qui ont facilement des démangeaisons trouvent que le fait de laisser les cheveux à l'air libre occasionne moins de démangeaisons et utilisent parfois un bas résille pour plaquer le mélange tout en laissant l'air passer.
  • Laisser poser quelques heures. Je ne dépasse plus deux heures de pose, quelles que soient les poudres utilisées car j'ai le cuir chevelu très sensible et cela me provoque des démangeaisons. Plus on laisse poser le mélange, plus la couleur est foncée.
  • Certaines rincent simplement à l'eau mais personnellement, ayant le cuir chevelu sensible, je fais toujours deux gros shampoings pour bien éliminer les résidus. On peut éventuellement appliquer un après-shampoing (mais surtout pas si on compte faire une deuxième application).

Pour le rinçage, la technique du seau permet d'éviter les dépôts dans les tuyaux. On rince les cheveux dans un seau, on trempe les cheveux dedans pour enlever le plus gros et on jette le seau dans les WC ... ou par la fenêtre! On peut aussi profiter du rinçage pour prendre un bon bain. C'est excellent pour rincer les cheveux et bien enlever toutes les particules sans shampoing mais les canalisations n'apprécient pas toujours Mécontent.


CONSERVATION DES POUDRES ET DES MELANGES

Les poudres se conservent dans un endroit plutôt frais, à l'abri de la lumière mais surtout sec. Elles peuvent se conserver plusieurs années.

Le henné préparé peut se conserver quelques jours au frigo.

Les restes de henné (y compris les mélanges contenant de l''indigo ou du katam) peuvent être congelés (j'ai vérifié dans des tests que la congélation n'enlevait pas le pouvoir colorant du katam et de l'indigo, contrairement à ce que j'avais lu sur hennaforhair à mes débuts...)

 




Copyright © 2010 Henne Indigo et Compagnie. Tous droits réservés.

B Walthew / template - younic Joomla & Webdesign